Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Art & Photo Par Artsomdede

  • : Art et photo par artsomdede
  • Art et photo par artsomdede
  • : Carnet de voyage d'un couple Franco-Thailandais, à base de dessins, aquarelles, peintures, ou de photographies, sur l'Asie, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, le Vietnam, et l'Europe, la France et bien d'autres destinations et sujets...
  • Contact

Copyright

Le contenu de ce blog est soumis au régime des
droits d'auteur ou copyright.
© Andre Lurde
© Somboon Phoungdorkmai
©artsomdede

Recherche

Merci de votre visite

Vos commentaires sont les bienvenus
Inscrire votre email à la newsletter permet d'être informé de nos publications.

Pour des questions spécifiques appelant des réponses personnalisées
qui n'apparaîtront pas dans les commentaires publics,
utiliser un formulaire: Cliquez ici.


Pour plus d'images, rendez vous sur le site 
www.artsomdede.com


Le contenu de ce blog est soumis au régime des droits d'auteur ou copyright.
© Andre Lurde / © Somboon Phoungdorkmai / © artsomdede

Portfolios

Catégories

1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 06:44
Stigmates à Bangkok.

Peinte aux couleurs du drapeau thaïlandais, une voiture de police renversée sur les « champs Élysée » de Bangkok devant l’un des portraits du roi ornant l’avenue et le monument de la Démocratie tout au fond symbolisent les trois branches du triptyque d’un pays qui s’enfonce depuis 2006 dans le marasme politique: le nationalisme, la monarchie et la démocratie ne s’articulent plus, au dépens de la stabilité sociale et économique d’une Thaïlande qui vit sous la menace d’une guerre civile, d’un coup d’état ou de toute autre violence extrémiste.

Stigmates à Bangkok.

Les escarmouches de ces derniers jours ont abouti à la mort de deux enfants parmi les récentes victimes, dans une atmosphère où les nerfs sont à fleur de peau et les frustrations explosent dans une violence aveugle. Une stèle en hommage à l’un des manifestants tué a été improvisée autour de traces de son sang laissées intactes à la vue du public.

Stigmates à Bangkok.

En position d’attente, l’armée semble ne pas vouloir renouveler l’intervention de 2010 contre les chemises rouge (les opposants du mouvement actuel), soldée par la mort de plus de 90 personnes ni assumer un nouveau coup d’état après celui de 2006 perçu comme un échec. Suivant ses déclarations, le chef de l’armée ordonne à ses troupes de surveiller la situation dans une position de neutralité.

Stigmates à Bangkok.

A l’heure de publier ce petit article, le leadeur de la contestation antigouvernementale annonce le repli de ses troupes vers le parc central de Lumpini pour lundi, débloquant ainsi la circulation et l’activité de la capitale. Cette accalmie bienvenue rétablira sans doute un peu le sourire en partie disparu des visages comme dans le quartier chinois de Yowarat partiellement déserté que j’ai traversé la semaine dernière. Loin de l’animation habituelle, j’ai découvert des commerçants qui, comme des oiseaux en cage, semblaient résignés et prisonniers de la situation.

Stigmates à Bangkok.

Partager cet article

Repost 0
Published by artsomdede - dans société photo
commenter cet article

commentaires

Dupont la Joie 01/03/2014 08:32

La contestation gouvernementale vient de connaître ses premiers "Gavroche".
Si tu ne t'équipes pas d'un gilet pare-balles, reviens vite au Pays avec un gilet de laine.

dupin 01/03/2014 08:21

Il faut se méfier de l’eau qui dort, proverbe thaï ?

jojo 01/03/2014 06:59

As tu réussi à obtenir tes papiers? si tu as un problème "La Braise" peut te servir de garde du corps, je n'ai pas de nouvelles de lui, je suppose qu'il est arrivé en bon uniforme à BKK !

Dédé 01/03/2014 07:49

Les voyageurs vont bien; ils sont dans le nord, je les ai dissuadés de vadrouiller dans Bangkok. C'est quand ça a l'air bon enfant que c'est le plus dangereux. Plus que du muscle, il vaut mieux avoir du flair dans ces moments-là. Les poings ne suffisent pas pour arrêter les balles ou les éclats de grenades, même dans les mouvements dits pacifiques.